Nicolas Brulez | The Tattoorialist (2/2)

Publié le 16. mars 2018 avec Leica SL, Leica S

 

2ème épisode de notre série. Retrouvez le 1er sur ce lien.

En photographie, tout est histoire de distance, de regard. Il faut savoir lire la lumière, identifier les lignes, ne pas se soucier de la technique, laisser la main et l'oeil ne faire qu'un. Voilà la vision de Nicolas Brulez (@nicolas_brulez), photographe portraitiste de @tattoorialist et @exhalaison. En préparation de son 4e livre, il parcourt le monde avec les appareils SL et S à la rencontre des villes et de ses tatoués. 

"J'ai une affection particulière pour les espaces urbains vidés de leurs habitants, ces aires de désolation sans réel but qui incarnent à la fois le passé et l'avenir. L'obscurité en photographie demande toujours un immense respect, une temporalité particulière, le lieu choisi doit se livrer, il y a une sorte de dialogue entre le photographe et la scène. Le Leica SL et son poids plume m'ont permis de ne pas me soucier de la technique et de me concentrer sur l'image que j'avais en tête. La confiance est totale." 

 

Berlin - Photo prise au Leica SL + 24-90mm

Berlin - Photo prise au Leica SL + 24-90mm

 

"Berlin est une ville à plusieurs visages, elle rebute autant qu'elle attire. Elle offre aux photographes un terrain de jeu exceptionnel, comme si les scènes étaient préparées en amont de votre arrivée : la lumière juste, le placement parfait, le reflet idéal. Cette vitrine de café, étrangement baignée de lumière à l'image des natures mortes de Francisco de Zurbarán, me faisait face depuis quelques minutes sans que je puisse détacher mon regard : Obsédant ! Le 75mm monté sur le Leica SL fut un choix évident tellement sa manière de retranscrire la lumière est proche de l'oeil humain. Il vous rend ce que vous voyez, ce que vous vivez."

 

Berlin - Photo prise au Leica SL + 75mm

Berlin - Photo prise au Leica SL + 75mm

 

"Cette vitrine est un exact reflet de Berlin, entre décadence, ironie et mise en scène du quotidien. La photographie demande une distance juste, une légère anticipation du réel. Parfois l'alignement des planètes ne vous permet pas d'être au bon endroit au bon moment. Le Leica S et le 24mm combinés sont le remède ultime à ce problème, tant la définition de l'image finale est parfaite ! Même très éloigné du sujet, le résultat sera à la hauteur des attentes." 

 

Berlin - Photo prise au Leica S + 24mm

Berlin - Photo prise au Leica S + 24mm

Retrouvez sur ce lien le 1er épisode de cette série. Et pensez à suivre Leica sur Facebook (@LeicaCameraFrance) et Instagram (@leicacamerafrance) pour ne rien manquer de nos actualités !

D'autres articles de blog