La Gamme Focales Fixes SL au complet

Leica complète le système SL avec de nouveaux objectifs Summicron SL, l’APO-Summicron-SL 75 f/2 ASPH et l'APO-Summmicron-SL 90 f/2 ASPH.. Dans cette interview, 5 membres de l’équipe Leica en charge du développement de ces objectifs expliquent comment cela a été possible : le chef produit Steffen Skopp, l’opticien Dietmar Stuible, Heiko Schnaubelt pour la partie développement électronique, l’ingénieur système Torsten Grabau pour la construction de l’objectif et l’ingénieur industriel Simon Jennemann.

 

-

La motivation à l’origine des nouveaux Summicron-SL, c’est la conception d’objectifs à très haute performance optique mais de dimensions compactes. Quels sont les avantages concrets de ce projet pour les photographes ?
 

Skopp : Avec les objectifs Summicron-SL, nous apportons aux photographes une série d’objectifs de très haut de gamme, aux performances exceptionnelles. Leur niveau de potentiel est convaincant à tous égards. Les ingénieurs sont parvenus à des résultats incroyables et ont obtenu, sans doute, de nouveaux niveaux d’excellence et pas seulement en termes de performance optique. Le poids, l’équilibre et l’ergonomie sont idéalement harmonisés et la perception et le toucher induits par la finition relèvent en tous points du haut de gamme absolu. Et pour couronner le tout, il y a l’étonnante compacité de ces objectifs et leur autofocus extrêmement rapide et précis qui sont à l’origine de leur légèreté, de leur discrétion et de leur précision impressionnantes.

 

L’APO-Summicron-SL 75 f/2 ASPH. est le premier modèle de la série. Pourquoi avoir choisi cette focale en particulier ?
 

Skopp : Cette focale relève d’une longue tradition chez Leica. La bonne perspective pour le portrait : c’est la raison d’être de cette focale. Une perspective significativement différente de celle produite par un objectif de 50 ou de 90 mm. Il suffit d’essayer un 75 mm pour comprendre comment se traduit cette différence en pratique.

Quand a commencé le processus de développement ?
 

Stuible : Nous avons commencé à travailler sur le Summicron il y a assez longtemps, en parallèle au développement du Leica SL. Il était clair dès le début qu’il nous faudrait avoir une approche entièrement nouvelle, littéralement holistique, pour envisager de concevoir des objectifs d’une telle résolution et dotés d’un autofocus aussi impressionnant. Cela ne pouvait tout simplement pas être réalisé à partir des technologies existantes.

Nous avons donc constitué une équipe interdisciplinaire rassemblant les savoir-faire dans les champs d’application de l’ingénierie optique, l’ingénierie mécanique, l’électronique et la production, et nous avons eu toute liberté d’innover dans tous ces domaines. Le résultat a été un concept d’élaboration optique et mécanique entièrement nouveau. Un système AF de pointe avec double pilotage Syncro DriveTM et, ce qui n’est pas de moindre importance, une chaîne d’assemblage unique et totalement dédiée.

 

-

 

Quelles sont les innovations concrètes de ce nouveau type d’objectif ?
 

Grabau : La technologie fondamentale, c’est le Dual Syncro DriveTM qui permet de réaliser ce que nous décrivons dans notre technologie maison comme une double mise au point. Deux lentilles séparées pesant chacune 10 g seulement se déplacent pour effectuer la focalisation de l’objectif. Nous avons développé pour cela un moteur de mise au point indépendant pour chacune de ces lentilles. Elles sont si légères que nous avons pu concevoir un système de pilotage extrêmement rapide et ultra-précis, basé sur des moteurs pas-à-pas qui permettent aux lentilles non seulement de se déplacer d’une position de point à une autre avec une précision extrême, mais aussi d’effectuer la translation complète sur l’ensemble de la plage de mise au point en une fraction de seconde.


Schnaubelt : Côté développement électronique, notre tâche consistait à nous assurer que le mouvement de 2 unités indépendantes de mise au point en relation l’une avec l’autre serait parfaitement synchronisé malgré la haute vitesse d’exécution. En effet, l’appareil acquiert les images pour analyser le contraste tout en transmettant simultanément des instructions à l’objectif, soit pour effectuer la mise au point, soit parce la netteté maximale a déjà été obtenue. Cela étant, le photographe ne doit percevoir aucun temps de latence.

La clé pour parvenir à la solution de ce problème c’est une boucle de contrôle complexe. Elle doit garantir non seulement le synchronisme et la vitesse mais aussi la douceur du mouvement de déplacement des lentilles de focalisation qui doit s’effectuer avec un minimum de vibrations. Enfin, cela doit aussi réduire le niveau du bruit de fonctionnement à son minimum.

 

Qu’y a t-il de nouveau dans la formule optique ?
 

Stuible : Dans de nombreux objectifs, la mise au point est obtenue par un mécanisme conventionnel qui déplace l’ensemble du système optique, ou par l’intermédiaire d’une mise au point interne simple pour laquelle un seul groupe de lentilles se déplace. Ici, le poids réduit du double élément de mise au point interne permet non seulement un autofocus rapide mais en plus, garantit une très bonne performance optique dans la plage de mise au point rapprochée.

Ainsi, nous disposons d’une solution idéale qui répond pleinement à notre demande, mais qui diffère significativement de tous les autres principes connus jusqu’à présent. Les lentilles ont du être assemblées selon de nouvelles configurations en fonction de leurs indices de réfraction, de nouveaux types de verres ont du être utilisés et il a fallu intégrer des éléments asphériques pour obtenir suffisamment d’espace pour les deux lentilles de mise au point et maintenir des performances optiques élevées de l’infini jusqu’à la distance de mise au point minimale.

 

Le 75 mm et le Summicron-SL 90 mm récemment annoncé sont tous deux des objectifs APO. Quelle est la complexité de leur formule optique globale ?
 

Stuible : Leica a toujours été réputée pour sa qualité d’image inégalée et maintenant, avec le Summicron-SL, nous avons une fois de plus établi des références entièrement nouvelles, inédites dans le domaine de la formulation optique. La dynamique et la résolution de détail des images acquises avec cet objectif sont extrêmement élevées.

L’APO-Summicron-SL 75 f/2 ASPH. comporte au total 11 lentilles dont une est un élément asphérique. D’autre part, tous les éléments qui composent la formule optique sont réalisés à partir de verres spéciaux de haute qualité. L’asphérique corrige l’aberration géométrique et les verres spéciaux corrigent l’aberration chromatique. Le résultat, c’est que même les hautes lumières sont totalement exemptes d’effets de franges colorées. Cela signifie donc que l’objectif mérite le sceau ‘APO’ qui est un indicateur de la qualité Leica.

Je voudrais souligner que ces objectifs sont particulièrement convaincants pour ce qui est de leurs performances aux distances rapprochées. La combinaison d’une haute résolution de détail et d’un rapport de grandissement maximum de 1:5 est à l’origine d’images vraiment impressionnantes. Et les photographes peuvent compter sur ces performances exceptionnelles à toutes les ouvertures et à toutes les distances.


Jennemann : La performance de la formule optique et de la construction mécanique est le côté pile d’une pièce de monnaie. Le côté face, c’est la précision de fabrication et de production qui assure en fin de compte la grande qualité que l’on attend pour cette pièce.

Dans le procédé de polissage des lentilles, les dérives par rapport à la géométrie de surface théorique doivent être comprises dans des tolérances mesurées en longueur d’ondes lumineuses, c’est-à-dire, moins d’un micron. Les tolérances autorisées pour le centrage de ces lentilles sont également mesurées en microns. À titre de comparaison concrète, l’épaisseur d’un cheveu humain est d’environ 70 microns. Bien sûr, les rails de guidage sur lesquels coulissent les supports des lentilles de mise au point doivent également être très précisément alignés sur l’axe optique.

Quelles influences le DriveTM a-t-il sur la réalisation mécanique et sur la production en série des objectifs ?
 

Grabau : Un Summicron-SL a des exigences ultimes en matière de processus de fabrication. Le composant principal, le barillet dans lequel sont montés les moteurs et les rails de guidage, est d’une fabrication extrêmement complexe. D’autre part, nous devons satisfaire aux incroyables niveaux de précision requis, à la qualité des composants, et bien évidemment, comme les objectifs doivent être à la fois solides et légers, nous devons sélectionner rigoureusement les matériaux que nous utilisons. À titre d’exemple, les composants de la monture des supports des deux lentilles de mise au point sont fabriqués dans un matériau léger, un alliage de magnésium, qui nous permet d’usiner des pièces aux parois extrêmement fines mais offrant tout de même une rigidité extrêmement élevée. Nous utilisons toujours les meilleurs matériaux dont nous pouvons disposer afin de garantir l’efficacité et l’endurance qui sont exprimées dans les promesses de Leica en matière de qualité «made in Germany».


Jennemann : L’un des plus grands défis, c’était de parvenir à maintenir la cohérence pendant la production en série. Pour cela, nous avons intégré à l’usine Leica de Wetzlar une ligne de montage entièrement nouvelle parce qu’elle rassemble les technologies de réglage de précision les plus récentes, des moyens de contrôle assistés par logiciel et les méthodes de fabrication optique traditionnelles éprouvées de longue date. Par exemple, nous repérons bon nombre de composants avec des codes barres à 2 dimensions qui nous indiquent non seulement quels composants ont été implantés dans quel objectif mais qui nous fournissent aussi des données pour de nombreux contrôles. Ces données sont ensuite utilisées pour le suivi de qualité du processus de fabrication.

Les nouveaux équipements développés pour les mesures et les réglages nous permettent de réaliser des alignements de composants bien plus délicats que jamais auparavant et avec une précisions encore plus fine. Par exemple, nous pouvons aligner parfaitement deux lentilles l’une contre l’autre sans aucun espace entre elles. Cela signifie que nous sommes désormais dans la possibilité de fabriquer des objectifs qui étaient jusqu’à présent considérés comme impossibles à réaliser.

Les procédés manuels restent une partie essentielle de nos procédures de fabrication pour la construction, l’assemblage et le contrôle qualité. Les postes de travail sont précisément configurés pour procurer les meilleures conditions aux personnels de l’équipe de montage et pour assurer l’enchaînement parfait des phases respectives du processus d’assemblage. Un éclairage optimum, des procédures claires, et l’approvisionnement partiellement automatisé des composants ont également un rôle important dans l’obtention d’une efficacité optimale.

 

Les données de performance de l’APO-Summicron-SL 75 f/2 sont certes très impressionnantes. Mais vos clients n’attendaient-ils pas un objectif plus lumineux ?
 

Skopp : Une composante importante, mais jusqu’à présent manquante du système Leica SL, c’est une gamme d’objectifs à hautes performances. Des objectifs lumineux comme un Summilux, par exemple, auraient été considérablement plus gros et plus lourds.

D’un autre côté, la conception des nouveaux objectifs Summicron-SL ne peut tout simplement pas être comparée à quoi que ce soit d’autre connu jusqu’à présent. C’est difficile à exprimer avec des mots, il faut que vous le découvriez vous-même avec vos yeux.


Stuible : La profondeur de champ est significativement plus réduite que ce que l’on pourrait s’attendre à constater à l’ouverture maximale de l’objectif. Généralement, on s’attend à ce que deux objectifs de la même focale produisent une profondeur de champ identique à la même ouverture. Dans le cas des Summicron-SL, la résolution de détail du plan de netteté est extrêmement élevée et la différence entre la zone nette et les zones défocalisées de l’image est perçue de manière nettement plus marquée qu’habituellement. Les objets exactement mis au point se détachent plus fortement, il y a une impression générale de relief et de profondeur plus prononcée, comme si l’objectif était de plus grande ouverture. De fait, cela ouvre des perspectives nouvelles en matière de composition et de créativité.

Quelles sont les caractéristiques fondamentales de la conception des objectifs Summicron-SL ?
 

Skopp : Le concept est constant pour tous les modèles malgré leurs focales différentes. Quel que soit l’objectif qu’utilise le photographe, la prise en main et l’ergonomie restent identiques. L’équilibrage est le même, la bague de mise au point est située au bon endroit, là où on l’attend, la monture de filtre est toujours du même diamètre et bien sûr, la performance optique est cohérente d’un objectif à l’autre. C’est un aspect important que nous avons appris de notre expérience de fabrication d’objectifs pour le cinéma : les Summilux-C et Summicron-C. En termes de performance, nos orientations reflètent les qualités des objectifs Leica S.


Grabau : Tous les objectifs des différentes gammes sont très compacts et légers. Cependant, nous portons une attention particulière à leur robustesse et à leur grande longévité. Comme cela est déjà de mise pour le système SL, des joints d’étanchéité sont présents autour de la monture frontale des objectifs et de la bague de mise de mise au point ainsi que sur la monture de la baïonnette afin d’éviter que l’humidité et la poussière ne puissent pénétrer à l’intérieur de l’objectif. À l’usage, de telles caractéristiques sont au moins aussi importantes que l’excellente qualité optique elle-même.

 

Diriez-vous que l’APO-Summicron-SL 75 f/2 ASPH. s’impose comme une nouvelle référence ?
 

Skopp : Oui. Nous avons fait en sorte de repousser encore un peu les limites du techniquement possible. Les innovations qui ont été nécessaires pour cela deviennent cependant de plus en plus complexes et de plus en plus difficiles à mettre en œuvre et ce que notre équipe est parvenue à concevoir avec ces objectifs est réellement une formidable réussite. Le 75 mm résonne dans une ère nouvelle et nous attendons avec impatience de voir ce que les photographes expérimentés et talentueux vont pouvoir créer avec cet objectif. Notre but fondamental est de créer des outils parfaits pour les photographes et si cela impose de toujours repousser les limites, alors c’est ce que nous faisons.

Voir toutes les actualités Leica